Reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire permet de restituer au corps humain de la Femme son intégrité perdue lors du traitement chirurgical d'un cancer du sein. La Féminité retrouve ainsi ses lettres de noblesse.

Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers féminins en France. Une femme sur 10 risque d'être atteinte d'un cancer du sein au cours de son existence.

A Marseille, la Reconstruction du sein fait souvent l'objet de plusieurs étapes chirurgicales inscrites dans un planning thérapeutique défini avec le Docteur Lavie, le Médecin Oncologue et le Chirurgien gynécologue.

Le Docteur Lavie est issu d'un Service hospitalier marseillais de Chirurgie plastique réputé pour son expérience et ses innovations en Reconstruction Mammaire. La maîtrise des différentes techniques disponibles en chirurgie mammaire permet au Dr Lavie de proposer un choix au patient qui fera de sa reconstruction mammaire un acte personnalisé.

Le traitement du cancer du sein demeure le plus souvent encore chirurgical. Il peut aller de l'ablation simple de la tumeur (tumorectomie ou zonectomie) jusqu'à l'ablation complète du sein (mastectomie ou mammectomie).

Un ensemble de traitement complémentaire peut y être associé comme la radiothérapie, la chimiothérapie ou l'hormonothérapie.

La reconstruction mammaire s'adresse historiquement aux patientes ayant subie l'ablation complète d'un sein.


Aujourd'hui, par l'apparition de nouvelles techniques comme le lipofilling (réinjection de graisse), la reconstruction mammaire s'adresse aussi aux patientes présentant des sequelles d'un traitement conservateur. Le Dr Lavie pratique la reconstruction mammaire à la Clinique Bouchard à Marseille, établissement spécialisé dans la prise en charge du cancer du sein.

La reconstruction du sein

Elle peut être réalisée en même temps que l'ablation du sein ou de façon diffèrée en fonction de la nature de la tumeur ou des traitement complémentaires prévus. Différentes techniques existent et le choix se fera en fonction de l'état cutané local et de la forme du sein à reconstruire.

Reconstruction par prothèse mammaire: un implant en gel de silicone positionné sous le muscle pectoral permet de recréer le volume du sein. Cette technique est réalisable si la peau n'est pas abîmée et suffisamment élastique.

Reconstruction par prothèse d'expansion ou expandeur: une prothèse gonflable est positionnée sous le muscle pectoral. Pendant plusieurs mois, elle fait l'objet d'un gonflage percutanné progressif jusqu'à obtention du volume désiré. Elle sera remplacée à terme par un implant définitif en gel de silicone. Cette technique est réalisée si la peau n'est pas abîmée mais peu élastique.

Reconstruction par lambeau de grand dorsal (latissimus dorsi): un croissant de muscle et de peau est prélevé dans le dos afin de remplacer la peau de la mastectomie. Une prothèse en silicone est ajoutée pour recréer le volume. Aucune sequelle fonctionnelle n'est engendrée. Cette technique est nécéssaire si la peau est abîmée notamment en cas d'irradiation (radiothérapie).

Reconstruction par TRAM (muscle droit de l'abdomen): le surplus cutané et graisseux de la partie basse de l'abdomen est prélevée est transféré à l'emplacement du futur sein. L'ajout d'un implant mammaire n'est pas nécessaire. Cette technique est nécessaire si la peau est abîmée et si la patiente présente un excès abdominal.

Reconstruction par réinjection de graisse autologue (technique de Coleman ou lipofilling): la graisse sous cutanée en excès est prélevée sur l'abdomen ou ailleurs et réinjecter sous la peau du sein pour reconstruire le volume. Plusieurs séances sont souvent nécessaires.

La symétrisation de l'autre sein

Etape souvent nécessaire car le sein reconstruit ne reproduit souvent pas la forme exacte de l'autre sein. Les techniques utilisées sont identiques à celles de la réduction mammaire, l'augmentation mammaire ou la ptose mammaire. Elle est réalisée 2 à 3 mois après la reconstruction du sein.

La reconstruction de la Plaque Aréolo-Mamelonaire (PAM)

C'est la dernière étape de la reconstruction. Le mamelon est reconstruit soit par greffe de la moitié de l'autre mamelon, soit par plastie locale du sein. L'aréole est reconstruite soit par tatouage soit par greffe de peau inguinale. Ces actes sont généralement réalisés sous anesthésie locale ou au Cabinet médical.

Risques et Complications

La reconstruction mammaire utilise de véritables interventions chirurgicales avec leur risques et complications. La Société française de chirurgie plastique reconstructrice et esthétique (SOFCPRE) détaille ces derniers dans des fiches d'information téléchargeables sur le site. Ces informations seront discutées et la fiche sera remise à la patiente lors de la 1ère consultation.

Le Dr Lavie mettra en oeuvre toute ses compétences, son expérience et sa disponibilté lors de la survenue d'une complication post-opératoire.